Le Cantique des Cantiques

1
1 Le Chant Plus Haut, qui est de Salomon.
Premier Chant
1 ELLE :
2 Qu’il me baise des baisers de sa bouche !
2 tes caresses me sont meilleures que le vin.
3 La senteur de tes huiles surpasse tout arôme,
3 ton nom est un parfum répandu :
3 pour cela les filles t’aiment.
4 Enlève-moi, courons !
4 Que le roi m’introduise dans sa chambre,
4 et nous exulterons, nous serons en fête,
4 nous célébrerons tes caresses plus que le vin :
4 pourrait-on ne pas t’aimer ?
5 Sous mon teint brûlé je suis belle,
5 filles de Jérusalem,
5 comme les tentes des nomades,
5 comme les draperies de Salomon.
6 Ne prenez pas garde à mon teint bronzé :
6 c’est le soleil qui m’a brûlée.
6 Les fils de ma mère étaient fâchés contre moi,
6 ils m’envoyèrent garder les vignes :
6 ma vigne à moi, je ne l’avais pas gardée !
Gn 37,16
Jn 20,1
Jr 31,22
Referencias versículo 77 Fais-moi savoir, toi que mon cœur aime,
Gn 37,16
Jn 20,1
Jr 31,22
Referencias versículo 77 comment tu mèneras le troupeau,
Gn 37,16
Jn 20,1
Jr 31,22
Referencias versículo 77 le faisant reposer aux heures du midi ;
Gn 37,16
Jn 20,1
Jr 31,22
Referencias versículo 77 ne permets pas que je m’égare
Gn 37,16
Jn 20,1
Jr 31,22
Referencias versículo 77 près des troupeaux de tes compagnons.
Gn 37,16
Jn 20,1
Jr 31,22
Referencias versículo 77 Le Chœur :
8 Si tu ne te reconnais pas,
8 ô la plus belle des femmes,
8 sors sur les traces du troupeau,
8 et conduis tes chevrettes
8 vers les parcages des bergers !
8 LUI :
9 Ma jument, attelée aux chars de Pharaon...
9 — mais c’est toi, mon amour !
10 Tes joues sont charmantes entre tes pendentifs,
10 et ton cou gracieux avec ces colliers !
11 Nous te ferons des sautoirs en or,
11 ornés de rosettes d’argent.
11 ELLE :
12 Tandis que le roi était en son enclos,
12 mon parfum répandait sa senteur.
13 Mon aimé m’est un sachet de myrrhe
13 reposant entre mes seins.
14 Mon aimé est une grappe de senteur,
14 fleurie dans les vignes d’Engaddi.
14 LUI et ELLE
15 Que tu es belle, ô mon amour,
15 tes yeux, toute belle, sont des colombes.
16 Et tu es beau, mon bien-aimé, délicieux,
16 notre lit n’est que verdure.
17 Des cèdres font les poutres de nos demeures,
17 des cyprès en forment les parois.
« Antérieur | Suivant »

« Livre antérieur: L´Ecclésiaste (Qohélet)