Tite

Introduction

Cette lettre à Tite semble être la première en date des lettres pastorales : voir l’introduction à la Première lettre à Timothée.
On est au début de l’année 58, Paul a écrit peu auparavant la lettre aux chrétiens de Rome. Il considère qu’il n’y a plus de travail pour lui dans la partie orientale de l’empire romain et il se prépare pour aller à Rome et de là évangéliser la partie occidentale de l’empire, l’Espagne en particulier. De fait, Dieu a prévu les choses autrement : d’ici peu Paul sera arrêté à Jérusalem et, après plusieurs années de captivité à Césarée, il sera emmené à Rome pour y être jugé au tribunal de l’empereur.
Paul a donc fait ses adieux aux communautés de Grèce et de « l’Asie », la province de l’empire qui correspond à la Turquie de l’ouest (Ac 20,25). Peut-être est-ce au lendemain de la rencontre avec les presbytres (anciens) de la région d’Ephèse qui s’est tenue à Milet (Ac 20,1) que Paul rédige cette lettre, laquelle précisément accordera une attention spéciale à ces pasteurs des communautés chrétiennes. Les autres points importants de la lettre concernent les devoirs des chrétiens selon leur situation dans la société, le respect de leurs obligations sociales et la soumission aux autorités. Ici Paul reprend ou développe ce qu’il avait exposé dans la seconde partie de la lettre aux Romains. Cette même lettre lui inspire quelques raccourcis sur le plan de Dieu que nous trouvons en 1,3-4 ; 2,11-14 ; 3,4-7.
Paul pense déjà à son voyage vers Rome. Une des étapes sera Nicopolis sur la côte ouest de la Grèce, un secteur que Paul a évangélisé (Rm 15,19), et c’est là.

« Reculer