Osée

Introduction

Osée est passé à l’histoire comme le prophète trompé par sa femme, qui n’a jamais cessé de l’aimer malgré ses infidélités.
Les prophètes révèlent un Dieu dont l’amour pour les hommes est si réel et si personnel qu’on peut et doit l’exprimer avec des paroles humaines. Le prophète avait été appelé par Dieu à sentir ce que lui-même ressentait. Osée a porté la même croix que Dieu : constamment aimer et pardonner une femme inconstante et infidèle. Et c’est lui qui va crier l’indignation de Dieu devant les péchés d’Israël.
Osée commence à prêcher vers l’année 746, c’est-à-dire à la fin du règne prospère de Jéroboam II dans le royaume d’Israël, le royaume du nord. Tout de suite après va commencer la décadence qui en vingt ans mènera à la prise de Samarie et à la déportation de ses habitants (721).
Osée accuse et menace un peuple qui vit dans l’indifférence. Il continuera à prêcher pendant que le royaume s’effondrera. Il prédit le châtiment du peuple irresponsable et infidèle à l’alliance avec son Dieu, mais il comprend aussi que Dieu est un éducateur et qu’il a ses raisons pour permettre les malheurs et même la destruction de la nation. C’est par ce moyen qu’Israël redeviendra ce qu’il était autrefois quand Dieu l’avait pris par la main et fait sortir d’Egypte : les Israélites redeviendront un peuple pauvre et humble, capable de suivre son Dieu dans la foi et l’amour.
Le livre d’Osée commence par le récit de l’échec de sa vie conjugale. Il en tire une leçon pour Israël, infidèle à Yahvé (chapitres 1-3).
Ensuite, dans les chapitres 4-13, nous trouvons un mélange de reproches, de menaces, d’invitations à la conversion et de prédictions de l’exil. Le dernier paragraphe 14,2-10 offre une espérance pour l’avenir, quand Dieu aura supprimé toutes les richesses sur lesquelles Israël comptait.

« Reculer